Les crêtes du Brouffier

Accueil > Photos > Les crêtes du Brouffier

Les photos ont été prises le 22 avril 2018. Cliquez sur les vignettes pour afficher un diaporama.

Sortie de fin de saison, alors que la température était élevée, et le regel nocturne faible. Je ne connaissais pas, et je ne voulais pas prendre de risque avec les conditions météo. Très belle sortie, à refaire peut-être plus tôt dans la saison.

Le récit des Crêtes du Brouffier

Cela fait presque une semaine que nous avons du très beau temps à Grenoble, trop beau peut-être pour les amateurs de ski de rando. Après un hiver où il a neigé tout le temps, rendant le manteau neigeux trop instable à mon goût, d’un seul coup on se retrouve avec des températures élevées. L’iso zéro était cette nuit vers 2000 - 2500 m !

Et pour ne rien gâter, mes deux collègues potentiels ne pouvaient se joindre à moi. Pour une sortie simple, je pouvais prendre l’option « piste fermée » sur les stations de la région, mais cela ne me tentait pas.

Alors, petite recherche, et je tombe sur les Crêtes du Brouffier. Un bel itinéraire en direction du Taillefer, mais qui peut être une fin en soi.

Comme j’étais seul, j’en profite pour partir tôt, pour espérer avoir une neige pas trop mauvaise à la descente. Je me retrouve au départ à 7h30. Ce qui n’est pas exceptionnel, ceux qui sont partis pour le Taillefer ont dû commencer, à mon avis, au moins une heure avant.

En lisant les topos, la semaine dernières, les conditions de neige étaient encore très bonnes. La chaleur de la semaine a fait son travail. Le départ n’est pas évident pour moi, car la route est déneigée par endroit, et le chemin que l’on prend pour couper les lacets n’est pas clair : il y a plein d’épines de pin, de pommes de pin, et je n’avais pas compris qu’il fallait suivre le cours d’eau des Fontenettes. En tout cas, le chemin n’était pas clair, entre les zones où la neige avait fondue, et celles où la trace avait disparu. Je dois mon « salut » à la présence d’un autre skieur, qui connaissait les lieux, et m’a guidé le long du ruisseau.

On s’élève donc en suivant le ruisseau, pour sortir de la forêt et arriver au pied d’une belle combe, qu’il faut remonter. La neige est correcte, mais sans plus. Mais plus je m’élève, plus je vois qu’il y a eu un tout petit regel.

Arrivé en haut de la combe, on se retrouve sur des crêtes très rondes, comme on peut le voir sur les photos. Au fond, on aperçoit le Taillefer et le Pas de la Mine, avec quelques skieurs.

Un petit vent maintient une ambiance fraîche, et surtout une neige fraîche. Je monte en haut des crêtes, le paysage est très original, car on a une belle vue sur le Taillefer bien sûr, Belledonne, L’Alpe d’Huez, et de l’autre côté sur le Vercors. Une vue assez aérienne. Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas la foule du Grand Rocher, par exemple, ou les Vans et le Lac Robert.

Quelques photos, et je commence la descente vers 10h15. Au début, la neige est magnifique. Presque moquette. Très bonne portée, tout va bien.

En haut de la combe remontée à l’aller, les choses se gâtent ; vers l’altitude 1900m, on commence déjà à avoir une neige lourde qui porte peu. Je descends tranquillement, jusqu’à la forêt, où là les choses sont compliquées pour moi. Je m’engage sur le chemin de montée, je vois qu’il y a des traces de descente un peu à gauche que je prends. Effectivement, il y a plus d’espace pour les virages. Je rattrape la route, et j’arrive au parking, très surpris de voir qu’au retour, je dois porter plus qu’à l’aller : rien que pendant ces 2-3 h, la neige a bien fondue.

Autre descente

En regardant d’autres topos au retour, il semblerait qu’il y ait une variante pour la descente par la Cabane de Brouffier, que l’on voit sur les photos. Cette descente évite le passage dans la forêt.

A refaire

La sortie m’a plu. J’aimerais bien la refaire avec en enneigement un peu supérieur en forêt, et un peu plus gel nocturne ; Mais entre ce que je viens de faire, et la remontée des pistes de l’Alpe du grand Serre ou des sept Laux, pour moi, « y’a pas photo ! »

Portfolio

  • Après la combe, au début des crêtes proprement dites.
  • Vue sur le Taillefer et le Pas de la Mine
  • Vue vers l'Alpe du Grand Serre
  • Gros plan sur le Pas de la Mine
  • Le Taillefer
  • La cabane de Brouffier, par laquelle un autre itinéraire de descente semble (...)
  • La cabane de Brouffier, au fond.