Cette fois, je suis passé sous Linux !

Accueil / Articles / Cette fois, je suis passé sous Linux !

Article publié le 15 juin 2018  Mot(s) clé :   Enregistrer au format PDF   Version PDF

Après une tentative infructueuse il y a un an, je suis (définitivement ?) passé sous Linux avec l’arrivée de mon nouvel Ordinateur Lenovo Thinkpad E580. Récit d’une aventure et des mes premiers pas dans le monde du libre.

J’ai déjà raconté ma tentative de passer sous Linux, et du choix de mon nouvel ordinateur pour qu’il soit compatible avec cet OS. Je reviens en détails sur les raisons, l’installation de Linux, et les premiers pas.

Pas Windows 10

Le motif fondamental qui a conduit à passer sous Linux est le refus de travailler avec Windows 10. Pour plusieurs raisons :

- Les mises à jour de Windows sont toujours compliquées. On ne sait pas trop comment elles s’installent. Non pas qu’on le sache mieux sous Linux : mais les mises à jours régulières de Windows finissent par ralentir le système et en altérer les qualités. Je ne sais si cela est intentionnel, pour encourager les utilisateurs à changer d’appareil… Mais Linux est capable de fonctionner de façon rapide et légère même sur des vieux appareils.
- Je n’aime pas l’ergonomie de Windows 10. J’aime la simplicité de Windows 7, mais cet écran d’accueil qui vous « agresse » avec des widget de météo, d’information, des trucs qui tournent… Je trouve que la prise en main n’est pas intuitive
- Et surtout : je suis de plus en plus sensible aux questions de respect et de protection de la vie privée. Je ne veux pas d’un OS qui puisse transmettre des infos personnelles à Microsoft. Je n’entre pas plus dans les détails sur cette question. Sans être un ayatollah du Libre, je souhaite me protéger.

Il était pour moi temps de faire le pas. On ne peux pas en permanence critiquer la collecte de données et continuer à travailler avec Windows 10.

Installation de Linux

Je ne reviens pas sur la question du choix de l’ordinateur, un Lenovo Thinkpad E580 choisi pour ses qualités et sa compatibilité avec Linux.

Pour créer une clé USB bootable, j’utilise Rufus, logiciel suivi et qui gère également l’UEFI. Je n’utilise pas Lilo, (que je connaissais pas ailleurs) car le site d’Ubuntu nous dit que Lilo n’est plus mis à jour depuis 2015.

L’installation se déroule sans problème, vous avez des images dans le portfolio.

Disque dur invisible

J’ai acheté un portable avec deux disques durs : un SSD de 120 Go, et un HDD classique de 500 Go, 7200 rpm. Et donc j’ai voulu voir mon deuxième disque dur : pas de disque dur dans mes fichiers.

Dans ce cas, principe de base avec Linux : poser la question à votre moteur de recherche préféré, et très certainement quelqu’un a déjà rencontré le problème. Il y a sûrement une réponse ou une idée dans un forum.

C’est effectivement le cas, et on me suggère d’utiliser le programme Disque, installé de base dans les distributions Linux. Effectivement, mon disque dur est bien là, mais avec deux partitions et un mauvais formatage.

Je supprime très facilement la partition de tête qui empêche la lecture du disque, je formate mon disque dur, et celui-ci se monte sans problème.

Bureau Cinamon

J’avais, il y a quelques temps, testé LinuxMint. J’avais beaucoup aimé le bureau Cinamon, et je décide de l’installer sur ma distribution Ubuntu. Tout se passe bien, sauf qu’assez rapidement j’ai des surprises : l’ensemble n’est pas très stable, surtout avec mon double affichage ; Je travaille avec un grand écran 4/3, et le système a du mal à gérer les deux affichages.

L’instabilité est très visible eu « réveil » : lorsque l’ordinateur est en veille, et que je le remets en service, il faut un certain temps pour qu’il retrouve sa configuration stable.
Finalement, je lis quelques posts sur des forums, dans lesquels l’idée principale est que Cinamon fonctionne très bien sous Linux Mint. L’un des posts précise que chaque bureau fonctionne très bien avec la distribution pour laquelle il a été conçu. Je supprime donc Cinamon pour revenir au bureau de base de Ubuntu, que je découvre petit à petit.

Et donc, idée à retenir : bien choisir sa distridution en fonction du bureau que vous voulez utiliser. Si vous voulez utiliser Cinamon, installez LinuxMint.

Logiciels de base sous Linux

Assez rapidement j’installe (si nécessaire) et je configure :
- Firefox
- Thunderbird
- Atom
- Fillezila
- WPS, la suite office semblable à Microsoft Office
- Gimp
- Calibre
- VLC
- Samba pour communiquer avec mon ancien portable sous Windows, et récupérer facilement mes fichiers et mes dossiers.

Tout se passe plus ou moins bien. Je constate tout de même que l’installation en ligne de commande est préférable à l’installation par le programme d’Ubuntu ; Par exemple, l’installation de Gimp par le soft de gestion de programme de Ubuntu s’est mal passée, alors qu’en ligne de commande, je n’ai eu aucun problème.

Je récupère mes bookmarks de Firefox, je récupère toutes mes adresses FTP de sites web pour Fillezila, je récupère mes adresses sous Thunderbird.

La suite, avec les problèmes rencontrés, dans un prochain article.

Portfolio

Cliquez sur l'image pour afficher un diaporama